Trafic d'organes en Palestine occupée

Publié le par Adriana Evangelizt

Alors voilà une chose qui n'est pas nouvelle. On en a déjà parlé en 2003 sur un autre site avec photo à l'appui. Le corps d'un jeune palestinien rendu à sa famille complètement couturé sur le thorax.  Quand vous comprendrez ce que cache le mot "sionisme", il sera trop tard...




Trafic d'organes en Palestine occupée




Quand Tsahal assassine des enfants pour, entre autre, alimenter la banque d’organes de l'entité sioniste...

L'entité sioniste a tacitement admis que les médecins de son institut légal avaient extrait les organes essentiels de trois enfants palestiniens âgés de 14 et 15 ans, tués de sang froid et sans raison par l'armée israélienne, à Gaza et en Cisjordanie, en décembre 2008.

Le ministre de la Santé sioniste, Nessim Dahhan, a déclaré, en réponse à une question posée par un membre de la Knesset, Ahmed Teibi, le mardi 28 juillet 2009, qu'il ne pouvait pas refuser des organes provenant de corps de jeunes palestiniens tués par les forces israéliennes et voués à des greffes ou à la recherche scientifique.

Les médecins de cet institut avaient extrait des organes tels que le cœur, les reins et le foie du corps de ces adolescents.

Les corps avaient été remis à leurs proches en vue de leur enterrement, le 6 janvier 2009.

Cependant, peu avant l'enterrement, les équipes médicales palestiniennes les avaient examinés et avaient découvert que ces essentiels organes étaient absents des corps.

Les médias en « Israël » et ceux de l’Occident, comme les organisations humanitaires ou de défense des Droits de l’Homme, ont complètement ignoré cette affaire sans doute d’aucune importance à leurs yeux.

Sources
Vox Nr
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article