Le sacrilège

Publié le par Adriana Evangelizt

Le sacrilège

par Karim Jbeili


Psychanalyste


Il est bien entendu, quand on est un bon Occidental bien sage, il faut activement soutenir l'existence d'Israël parce que les Arabes qui sont autour de ce petit pays si gentil sont de véritables barbares qui ne souhaitent qu'une chose c'est égorger tous ces juifs et les jeter à la mer. C'est une logique absolument imparable dont on ne peut pas déroger.  Si l'état d'Israël n'existe pas, automatiquement les Juifs sont jetés à la mer. Cette logique qu'on pourrait appeler logique populaire puisqu'elle se base sur des évidences ou des apparences ne tient absolument pas compte de la logique plus profonde qui gouverne l'évolution des peuples et des états.  

Il est bon ici de répéter pour la énième fois que l'État d'Israël est un danger; est une plaie a l'intérieur du M-O aussi bien, du reste, que l'Arabie Saoudite puisqu'ils sont tous les deux des états essentiellement religieux complètement pétrifiés et soutenus par le colonialisme occidental. Bien sûr l'État d'Israël est plus dangereux que l'Arabie saoudite parce qu'il est soutenu par tous les Occidentaux alors que si l'Arabie Saoudite venait à s'écrouler il est évident que il n’y aurait pas beaucoup de gens qui verseraient des larmes sur son sort.

Il ne viendrait à l'idée de personne de traiter Israël comme n'importe quel autre état en disant que c'est un régime raciste et que ce régime doit tout simplement changer, sans nécessairement que la population qu'il prétend défendre soit amenée à s'en aller.  C'est l'hystérie qui entoure la prétendue défense des Juifs qui sert de prétexte à cet état pour ne pas changer de statut.  Le changement de statut de l’état d'Israël est équivalent aux yeux de tous à sa disparition. 

En réalité il suffirait que le statut judaïque de l'état soit effacé pour que la totalité du problème du MO soit modifié et que ce soit le début d'une ère nouvelle.  Il est regrettable que les Arabes jusqu'à présent n'aient pas précisé et inlassablement martelé cette idée.  Ils se sont contentés de réagir à la violence israélienne par une violence réciproque. Il s'en est suivi que la propagande occidentale coloniale et la propagande israélienne a pu largement profiter du malentendu en disant que la disparition de l’état d'Israel équivaudrait à la disparition des juifs qui y sont. 

Il y a aussi l'argument selon lequel si le statut de l'état juif venait à disparaître ce sont les Juifs qui seraient submergés par la démographie arabe.  Il y a là une conception typiquement coloniale où l'envahisseur se sachant minoritaire et ne pouvant pas se mêler à la populace qu'il envahit, réagit avec un mépris caractérisé face à cette populace comparable à des insectes ou à des animaux sauvages bref, à des hordes de gens maléfiques auxquels il ne faut absolument pas se mêler ni échanger au niveau économique, sexuel ou marital. 

Cet argument démographique n'est absolument pas valable car quel que soit l'État que l'on construirait en Palestine il y aura forcément un déséquilibre démographique et les Juifs quelle que soit leur puissance militaire ne seront pas plus en mesure de se défendre s'ils ont un état que quand ils sont partout en Orient installés dans toutes les capitales arabes comme ils l’étaient autrefois.

Ce qu'il faut plutôt comprendre de cette situation c'est qu’Israël est le résultat de deux catastrophes politiques : d’une part la chute des grands empires, l’empire austro-hongrois et l’empire tsariste en Europe, qui a fait que les juifs de façon générale se sont trouvés sans la protection de ces empires et ont cherché des refuges un petit peu partout.  Ils avaient d’autant plus raison d’avoir peur que le nazisme s’est présenté pas longtemps après qui incarnait la crainte des catholiques face à la disparition de ces mêmes empires qui les protégeaient.

D’autre part, deuxième catastrophe, on a vu le même phénomène en Orient.  La destruction de l’empire ottoman au même moment a sans doute provoqué un certain désarroi.  En effet l’empire ottoman protégeait les minorités et allait même jusqu’à donner un statut extrêmement privilégié à la communauté juive.  L’incertitude qui a prévalu après la chute de l’empire ottoman a provoqué certainement une insécurité dans le monde arabe pour toutes les communautés y compris, bien sûr, la communauté juive. 

Mais il ne faut pas exclure les autres communautés puisque l’Arabie saoudite est née à cette époque, aussi bien que les grands partis fascistes comme le parti phalangistes le parti PPS qui sont aussi nés à cette époque. Les grands partis fascistes communautaristes sont aussi nés à cette époque juste après la première guerre mondiale.  Ces partis étaient donc au même titre que  l’Arabie saoudite ou Israël le résultat de la chute de l’empire ottoman et de ce statut symbolique qu’il jouait et qui permettait à toutes les communautés de se sentir en sécurité.

Le problème qui est a régler au MO n’est pas celui d’Israël mais celui du statut des minorités non pas parce qu’elles sont persécutés mais parce que les régimes politiques qui prévalent aujourd’hui sont calqués sur l’occident laïc et sont donc tout à fait incapables de respecter les minorités.  Il faut donc inventer des régimes qui respectent les minorités; telle est la vraie solution du problème du MO.

Les régimes comme Israël, comme l’Arabie saoudite, comme les partis fascistes communautaristes, ne sont pas des solutions.  Ce ne sont que des pis-aller. Israël est un pis-aller, n’est pas du tout une solution pour personne, surtout pas pour les juifs qui sont piéges la dedans et qui sont d’autant plus piégées qu’ils sont applaudis par l’Occident bien content de se débarrasser du problème qu’ils peuvent représenter.

Le problème qu’ils représentent n’ayant pas trouvé de solution en Occident; l’Occident ayant détruit les solutions que l’Orient avait trouvé en détruisant les grands empires centraux, nous nous retrouvons aujourd’hui avec une catastrophe quasi planétaire dans laquelle Israël joue le rôle de l’œil du cyclone.  Il faut vraiment être lucide et sortir du guet-apens que représentent ces états communautaristes et inventer des solutions qui protègent et qui tiennent compte réellement du statut des communautés en Orient. 

Mais aussi, ça ferait pas de mal à l’Occident de comprendre un petit peu mieux  ce qu’il en est du système communautaire puisqu’il est en train lui aussi d’être emporté dans le tourbillon de cette problématique qu’il n’a pas comprise et que sa prétendue puissance rend encore moins capable que les autres de comprendre.  Les problèmes communautaires ne sont pas solubles dans la force et la puissance et les partis politiques communautaristes ne sont pas plus aptes à comprendre le problème que les Occidentaux colonialistes. Il s’agit de sortir d’une problématique générale oppositionnelle sacralisante dans laquelle Israël est un objet sacré auquel il ne faut pas toucher et poser les problèmes dans un cadre plus global avec là, peut-être, des perspectives de solution.

Sources : Calame ca

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans SIONISME

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article