Abbas rencontre Rice à New-York

Publié le par Adriana Evangelizt

Abbas est à New-York pourquoi faire ? C'est la question que l'on se pose. Quant on voit comment fonctionne le lobby sioniste au Congrès, on a tout compris. Tous les sénateurs sont achetés ou vendus, c'est selon et le président est tributaire de l'AIPAC et compagnie. Pour un monde plus juste, se libérer de ces organisations dangereuses qui mène notre monde au chaos. A éradiquer.

Entretien Abbas/Rice à New-York

Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas s'est entretenu lundi à New York avec la secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice du gouvernement d'union national palestinien attendu, à l'égard duquel Washington se montre intransigeant.

L'entretien a eu lieu dans un grand hôtel à New York peu après l'arrivée de M. Abbas pour participer à l'Assemblée générale de l'ONU.

"Le président Abbas a informé la secrétaire d'Etat des efforts déployés en vue de former un gouvernement d'union mais la position américaine réclamant que ce gouvernement respecte clairement les conditions du Quartette n'a pas changé", a déclaré à l'AFP le porte-parole de M. Abbas, Nabil Abou Roudeina.

Avant de renouer des relations politiques et de débloquer l'aide financière gelée depuis l'entrée en fonction en mars du gouvernement issu du mouvement islamiste Hamas, le Quartette sur le Proche-Orient (UE, Etats-Unis, Onu, Russie) exige en effet que le cabinet palestinien reconnaisse Israël et les accords internationaux passés, et qu'il renonce à la violence.

Or le "Document d'entente nationale" sur lequel se base le programme politique du gouvernement en gestation ne contient qu'une reconnaissance implicite du droit d'Israël à l'existence.

"La politique et la plateforme de tout gouvernement palestinien seront jugés selon des critères déjà en place, à savoir les principes énumérés par le Quartette", a pour sa part déclaré à la presse le porte-parole du département d'Etat Sean McCormack.

M. Abbas s'est également s'entretenu, au siège de l'ONU, avec la ministre israélienne des Affaires étrangères Tzipi Livni à qui il a promis de faire le "maximum d'efforts" pour obtenir la libération d'un soldat israélien détenu par des activistes palestiniens depuis le 25 juin, selon le négociateur palestinien en chef Saëb Erakat.

En marge de l'Assemblée générale, les pays arabes entendent demander au Conseil de sécurité de l'Onu de mettre en place "un mécanisme" pour faire appliquer la Feuille de route, le dernier plan international pour un règlement du conflit israélo-palestinien, resté lettre morte depuis son lancement en 2003.

M. Abbas doit prendre la parole jeudi devant l'Assemblée générale de l'ONU.

Son entretien avec Mme Rice survient deux jours avant une rencontre prévue mercredi à New York avec le président américain George W. Bush.

Ils se retrouveront au moment où M. Abbas tente de finaliser avec les islamistes du Hamas, à la tête du gouvernement depuis 2006, un accord pour un cabinet d'union nationale avec l'espoir de mettre fin au boycott de l'aide internationale qui place les Territoires dans une situation extrêmement difficile.

Sources : Le Monde

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans CONNEXION ISRAEL USA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
n'importe quoi...
Répondre