Israël détourne l'eau libanaise

Publié le par Adriana Evangelizt

On comprend mieux pourquoi les armées israéliennes squattent toujours le Liban, ils piquent l'eau... que fait la Finul ? A-t-elle besoin d'un coup de main pour faire son travail, à savoir mettre un terme aux violations israéliennes en territoire libanais ?

La Finul enquête sur un détournement présumé, par Israël,

de l’eau du Wazzani vers Ghajar

Après avoir été alertée par les autorités libanaises mardi, la Finul a commencé à enquêter hier sur un éventuel détournement, par les forces israéliennes, de l’eau du fleuve Wazzani (Liban-Sud) vers le village syrien occupé de Ghajar, ainsi que l’a confirmé à L’Orient-Le Jour une source de la force internationale. En effet, dans ce qui semble être un vol organisé, selon un correspondant de l’Agence nationale d’information (ANI) dans la région, les forces israéliennes auraient entrepris de pomper illégalement l’eau de la source du Wazzani vers le village de Ghajar. Selon lui, les soldats ont installé de grandes pompes depuis deux jours sur la source.


Le correspondant de l’ANI a également souligné que des équipes techniques israéliennes s’étaient infiltrées le matin du village de Ghajar vers la source de Wazzani pour faire fonctionner ces pompes et détourner l’eau vers le village. Ce vol de l’eau s’est accompagné de mouvements de chars israéliens dans les alentours de Tallet el-Hamamès, à l’intérieur du territoire libanais, où des dizaines de soldats israéliens se sont déployés dans cette région surplombant la plaine de Khiam du côté ouest, et dans la plaine de Sarda, de Omra et du Wazzani du côté est. Et ces forces israéliennes s’y trouvent toujours, selon le correspondant de l’ANI.


Rappelons qu’il y a quelques années, Israël avait déjà installé des pompes à cet endroit pour détourner l’eau du Wazzani, ce qui avait soulevé de nombreuses protestations libanaises. En ce temps-là, les autorités israéliennes avaient menacé de bombarder quiconque entreprendrait de retirer les pompes placées sur le site. De tels incidents viennent confirmer, si besoin en est, les visées israéliennes sur les ressources hydrauliques libanaises.


D’autre part, toujours selon l’ANI, un groupe de 17 soldats israéliens s’est dirigé hier, à 13h15, vers le fleuve Wazzani où trois habitants, Maher Ibrahim el-Sayyed, Moussa Sleimane al-Hadi et Ali Mohammad Qassem Khalil étaient en train de pêcher. Les soldats ont interrogé les pêcheurs et les ont sommés de se retirer, prétextant que le terrain était sous contrôle israélien.

Source LORIENT LE JOUR

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans SPOLLIATION DE L'EAU

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Cher jean, <br /> Des charognards disais-tu... joli jeu de mot, cela me rappelle le nom de l'ex premier ministre sioniste qui ne parvient plus à se réveiller (Sharon) ! Paix à son âme tourmentée, si Allah le veut bien !
Répondre
J
les nazis sionistes ne pillent pas seulement les terres des arabes, ils pillent également les eaux arabes car leur dieu Jéhovah ne les aime pas et n'a pas voulu leur en donner !<br /> Un peu comme les néocons de BUSH à washington pillent le pétrole des arabes partout où ils le peuvent ! Comme quoi qui se ressemblent s'assemblent !<br /> Des pillards et des charognards ces nazis sionistes et leur copains néocons !
Répondre