L'ONU critique Israël

Publié le par Adriana Evangelizt

Olmert, le corrompu,  a belle mine de dénoncer les donneurs de leçons de l'ONU qui sont à la botte d'Israël depuis des décennies. Si l'ONU depuis le départ avait fait son boulot, à savoir faire respecter toutes les résolutions violées par Israël, il y a longtemps que la Palestine serait un Etat. On voit ce qu'il en reste aujourd'hui. On voit ce qu'en ont fait les sionistes venus de l'Est et l'Idéologie criminelle du Sionisme condamnée en 1975 par la même ONU qui parce qu'elle n'a jamais fait son travail laisse maintenant un Etat voyou dicter sa loi au monde. Croyez-le... la corde est en train de rompre.

Droits de l'homme : l'Onu critique Israël






Le Haut commissaire des Nations unies pour les droits de l'homme, Louise Arbour, a effectué lundi 20 novembre une visite à Beit Hanoun, dans la bande de Gaza, ville ayant essuyé une offensive israélienne meurtrière. Elle y a qualifié les violations du droit humanitaire dans les territoires palestiniens d'"intolérables". L'armée israélienne a tué 80 Palestiniens début novembre, dont 19 dans un bombardement.
"Il est clair que les civils sont extrêmement vulnérables", a-t-elle ajouté. Mercredi, le Conseil des droits de l'Homme à l'ONU a voté une résolution condamnant ces violations commises par Israël et demandant à ce qu'une mission soit envoyée dans la bande de Gaza.

Expérience touchante

Vendredi, une résolution adoptée à une écrasante majorité au sein de l'Assemblé générale une résolution demandant à ce que les violences entre Israéliens et Palestiniens, incursions militaires israéliennes et tirs de roquettes palestiniennes, prennent fin. Le Premier ministre de l'Etat hébreu Ehud Olmert a dénoncé les "donneurs de leçons" de l'ONU.
Louise Arbour s'est ensuite entretenue avec Mahmoud Abas, président de l'Autorité palestinienne dans la ville de Gaza.

Cette visite à Beit Hanoun a avant tout été pour elle une "expérience touchante", qui lui a montré "la vulnérabilité des civils, particulièrement à Gaza", comme elle l'a déclaré lors d'une conférence de presse.

Réexamen

Lors d'une visite des maisons endommagées par les tirs l'artillerie israélienne, que la communauté internationale a fermement condamnés, le haut commissaire a partagé un moment avec les femmes éplorées d'une famille endeuillée. L'armée israélienne justifie ces opérations dans la bande de Gaza par la nécessité de mettre fin aux attaques de roquettes artisanales contre les villes du sud du pays.
Une roquette est ainsi tombée mercredi dans le centre-ville de Sdérot. Israël a menacé d'étendre ses opérations et de faire payer un "lourd tribut" aux responsables de ces tirs. Un mouvement d'exaspération face à ces tirs a poussé des notables palestiniens de Beit Hanoun à demander aux groupes armés de "réexaminer leurs moyens de lutte" face à Israël.

Sources Nouvel Observateur

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans ONU ISRAEL

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article