Accusations israéliennes : la France refuse d'entrer dans une polémique

Publié le par Adriana Evangelizt

 

 

 

Accusations israéliennes:

la France refuse d'"entrer dans une polémique"



La France ne veut pas "entrer dans une polémique" avec Israël après les propos de l'ambassadeur israélien à l'ONU l'accusant de "lancer des fleurs aux terroristes", a déclaré lundi le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Jean-Baptiste Mattéi.

"Nous ne souhaitons pas commenter les déclarations de l'ambassadeur Dan Gillerman, ni entrer dans une polémique à propos d'une résolution de l'Assemblée générale des Nations unies qui a été adoptée par 156 voix", a déclaré à la presse le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Jean-Baptiste Mattéi.

M. Gillerman, qui s'exprimait dimanche sur la radio publique israélienne, a accusé la France d'avoir "lancé des fleurs aux terroristes" en poussant à l'adoption vendredi de cette résolution qui condamne les opérations militaires d'Israël dans la bande de Gaza.

L'ambassadeur israélien à Paris, Daniel Shek, a pour sa part estimé qu'il fallait "éviter de retomber dans une logique dans laquelle nous nous lançons des accusations indirectement par voie de résolution des Nations unies ou d'interviews télévisées".

"Dans l'esprit du dialogue que j'espère renforcé entre la France et Israël, il est plus utile de se dire les choses en face et pas à travers les médias. Ceci vaut pour la France aussi bien que pour Israël", a déclaré à la presse M.Shek.

"Je suggère à nous tous de revenir à la méthode préférée des diplomates, c'est-à-dire de se parler", a-t-il ajouté.

M. Mattéi a de son côté rappelé que Paris restait "très préoccupé" face à "l'escalade continue de la violence à Gaza et dans le Sud Israël", et a souligné que "la force ne peut apporter de solution durable à la question israélo-palestinienne".

La France, a-t-il assuré, "condamne sans réserve les tirs de roquettes en direction du territoire israélien". Paris, a-t-il rappelé, a aussi "condamné les tirs d'artillerie indiscriminés dans des zones habitées qui interviennent en violation du droit international humanitaire, en particulier des conventions de Genève".

"Plus que jamais, nous en appelons à l'esprit de responsabilité des deux parties qui doivent s'abstenir de toute action qui complique la recherche d'un règlement au conflit", a dit le porte-parole.

Les relations entre la France et Israël traversent une phase de frictions en raison notamment des survols du sud Liban par l'aviation israélienne, source de tensions avec le contingent français de la Finul (Force Intérimaire des Nations unies au Liban).

Sources AFP

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans LA FRANCE COMPLICE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
La FRANCE est un pays libre qui a le droit de voter à l'ONU toute résolution avec laquelle, elle est en accord !<br /> Les sionistes ont un peu trop tendance à prendre la france pour un pays conquis, malheureusement pour eux la France n'est pas la palestine et ne le sera jamais.<br /> La France n'est pas une colonie sioniste même si les Rothschilds et leur lobby continue de s'efforcer d'y imposer des politiciens étranger à leur solde tel Sarkozy !<br /> Il est temps pour israel de commencer à respecter les résolutions des nations unies si ce pays sioniste veut devenir un memebre honorable de la communauté des nations et non un état terrorriste occupant illégalement la palestine et terrorrisant ces voisins.<br /> A bon entendeur messieurs les sionistes !
Répondre