Joumblatt : La Syrie est toujours présente au Liban par le biais du Hezbollah et ses alliés

Publié le par Adriana Evangelizt

Voilà un article qui confirme ce que nous disions ICI sur Joumblatt. Le bonhomme, de toute façon, nous sort par les yeux. Un hypocrite de première, pro-américain et pro-israélien. Et tout dans sa conduite ne dénonce pas le contraire. Ainsi il accuse sans preuves la Syrie d'avoir assassiné Hariri alors que par contre des tas de preuves existent montrant l'existence d'un réseau d'espionnage israélien au Liban qui est, de toute façon, complètement infiltré par divers agents étrangers. Il va jusqu'aux Etats-Unis incriminer la Syrie. Comment des individus de cet acabit peuvent-ils être dans un gouvernement ? Comment ? C'est la question que l'on se pose. Un grand nettoyage s'impose au Liban tellement les élites au pouvoir sont dévoyées et vont contre le bonheur du Peuple.

Joumblatt : La Syrie est toujours présente au Liban

par le biais du Hezbollah et ses alliés

Le leader du PSP, Walid Joumblatt, a affirmé à Washington, où il poursuit sa visite depuis plusieurs jours, que la Syrie « est toujours présente au Liban par le biais du Hezbollah et ses alliés ». Prenant la parole devant un groupe d’experts et de chercheurs spécialisés dans les affaires du Moyen-Orient, M. Joumblatt a exposé le cheminement qui l’a amené à rejoindre le camp des forces qui réclamaient le retrait de la Syrie du Liban. Évoquant l’assassinat par la Syrie de son père, Kamal Joumblatt, et les circonstances qui ont abouti à la révolution du Cèdre, à la suite de l’assassinat de Rafic Hariri, le leader du PSP a souligné que « la Syrie continue d’occuper le Liban » par l’intermédiaire de ses alliés. Il a, d’autre part, souligné la nécessité de traduire en justice les dirigeants syriens pour le meurtre de Rafic Hariri.

Auparavant, M. Joumblatt avait souligné son refus d’accorder à l’opposition la minorité de blocage dans tout gouvernement qui serait formé après l’élection présidentielle. Il a affirmé à cet égard, lors de son entretien avec le conseiller à la sécurité nationale, Steven Hadley, que la minorité de blocage concédée à l’opposition aura pour effet non pas d’assurer une participation au pouvoir, mais plutôt de bloquer l’exercice du pouvoir par la majorité.

Le chef du PSP a, d’autre part, mis l’accent sur l’importance de la résolution 1559, d’autant qu’elle prévoit le démantèlement des milices. M. Hadley a répondu à l’exposé de M. Joumblatt en soulignant que les États-Unis sont conscients du jeu syrien au Liban « qui vise à provoquer un changement au Liban soit par les assassinats, soit par le terrorisme ». « Les États-Unis et la communauté internationale ne permettront pas que cela se produise, et il existe une coordination avec la France, l’Arabie saoudite et l’Égypte afin que l’élection présidentielle ait lieu dans les délais ». Signalons, enfin, que M. Joumblatt s’est rendu hier au Pentagone où il a mis l’accent sur la nécessité d’accroître l’aide américaine à l’armée libanaise, ce que l’Administration US paraît déterminée à faire, selon des sources dignes de foi à Washington.

Sources Lorient le Jour

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans ISRAEL LIBAN

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article