Israël pâtit de la détérioration des rapports entre la Russie et les Etats-Unis

Publié le par Adriana Evangelizt

Quand on écoute les raisonnements sciemment mensongers des sionistes, on ne peut s'empêcher de sourire. Ilan Mizrahi dit que les livraisons d'armements russes à la Syrie et à l'Iran sont la conséquence de la détériortation des rapports russo-américains et sapent le processus de paix au Proche-Orient. Rien n'est plus faux. Comme nous l'avons dit ICI, Poutine n'est pas Bush ni Sarkozy. Il n'est inféodé à nulle idéologie pernicieuse. Et même s'il n'en parle jamais, il sait très bien à quoi s'en tenir avec la coalition Israel-Us. Il sait que les donneurs de leçons sont de piètre exemples. Il sait ce que subissent les Palestiniens depuis plus de 60 ans et en ce temps-là quoiqu'en dise Mizrahi, la Russie ne livrait pas d'armes à la Syrie ou à l'Iran, ce qui "ne nuisait pas au processus de paix." Pour qu'il y ait la paix encore faut-il la vouloir. Les Sionistes ne la veulent pas car ils ne veulent pas de Palestine. Ils veulent toute la Palestine historique et même davantage. Si Poutine livre des armes à la Syrie ou à l'Iran, c'est pour que ces deux pays se défendent en cas d'agression. Car il sait aussi ce qui est advenu au Liban. Les incursions israéliennes dans le ciel syrien n'avait pour but que de tester ces armes défensives. Hier encore, ils ont survolé le Liban qui a riposté. Tous les pays entourant Israel devraient être armés pour la défensive. Cela devrait être une priorité absolue. Aussi Poutine oeuvre-t-il dans ce sens. Et ceci ennuie au plus haut point les sionistes. Comme il se croient partout chez eux, ils n'aiment pas trouver d'obstacles. Ceci dit si le Liban avait été mieux armé en 2006, les choses se seraient sûrement passées différemment.

Israël pâtit de la détérioration des rapports

 entre la Russie et les Etats-Unis

 (Ilan Mizrahi)

NEW DELHI, 25 octobre - RIA Novosti. Les livraisons d'armements russes à la Syrie et l'Iran sont la conséquence de la détérioration des rapports russo-américains et sapent le processus de paix au Proche-Orient, estime Ilan Mizrahi, président du Conseil de sécurité nationale d'Israël.

"Les livraisons de systèmes d'armements ultramodernes à la Syrie et à l'Iran ne contribuent pas à la stabilisation de la situation dans la région", a déclaré Ilan Mizrahi à New Delhi en répondant à la question de RIA Novosti concernant l'influence de la Russie sur la situation au Proche-Orient.

Le chef du Conseil de sécurité israélien estime qu'Israël fait ainsi "les frais de la détérioration des rapports entre les Etats-Unis et la Russie".

Selon lui, cette coopération technico-militaire suscite l'inquiétude des dirigeants israéliens "dans le contexte des déclarations de la Syrie sur son intention de retrouver ses territoires en recourant à la force et de celles de l'Iran qui appelle ouvertement à la destruction de l'Etat d'Israël".

Ilan Mizrahi estime que le conflit au Proche-Orient se mue en confrontation entre groupes de radicaux et de pragmatiques et que "la communauté internationale a tendance à soutenir les pragmatiques".

"Je ne crois pas que la coopération avec les armées de l'Iran et de la Syrie, qui représentent les forces radicales, contribue à la stabilité", a résumé Ilan Mizrahi.

Sources Ria Novosti

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans CONNEXION ISRAEL USA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article