Boucherie israélienne en haute mer par Gilad Atzmon

Publié le par Adriana Evangelizt

 

 

 

Boucherie israélienne en haute mer

 

 

par Gilad Atzmon

 

Son site

 

http://www.gilad.co.uk/writings/israeli-butchery-at-sea-by-gilad-atzmon.html

Lundi 31 mai 2010

 

 

 

 

 

 

A l’heure où j’écris ceci, l’ampleur de l’assaut mortel donné par Israël en pleine mer est loin d’être claire. Toutefois, nous savons d’ores et déjà qu’aux environs de 4 heures du matin (heure de Gaza), des centaines de commandos de l’armée israélienne ont pris d’assaut la flottille humanitaire internationale Free Gaza. La presse arabe nous apprend qu’au minimum seize militants de la paix ont été assassinés et que plus d’une cinquantaine d’entre eux ont été blessés. Une fois de plus, il est d’une évidence dévastatrice qu’Israël ne cherche en rien à dissimuler sa véritable nature : un collectif assassin inhumain, alimenté par la psychose et guidé par la paranoïa. 

Depuis des jours, le gouvernement israélien a préparé la société israélienne pour le massacre en mer. L’on a dit que la Flottille aurait transporté des armes, que des « terroristes » auraient été à bord. Ce n’est qu’hier matin que j’ai pris conscience du fait que ces bobards médiatiques israéliens vicelards avaient pour fonction de préparer l’opinion publique israélienne à une opération israélienne meurtrière et de grande ampleur dans les eaux internationales. Ne vous y trompez pas : si je savais parfaitement ce qu’Israël allait faire et quelles en seraient les conséquences, le cabinet israélien et l’élite militaire israélienne le savaient parfaitement et ce, depuis le début. Ce qui s’est produit hier n’est pas seulement une attaque de pirates terroristes ; ce fut, en réalité, un assassinat au grand jour, même s’il s’est produit dans l’obscurité.

 

Hier, à dix heures du soir, j’ai contacté la campagne Free Gaza et j’ai partagé avec eux tout ce que je savais. Evidemment, j’ai compris que plusieurs centaines de militants pacifistes, dont la plupart sont âgés, avaient fort peu de chances contre la machine israélienne à tuer. J’ai prié toute la nuit pour nos frères et pour nos sœurs. A cinq heures, heure de Greenwich, la nouvelle se répandit à travers le monde entier. Dans les eaux internationales, Israël venait d’opérer un raid contre un convoi international de bateaux transportant du ciment, du papier et de l’aide médicale destinés aux habitants assiégés de Gaza. 

 

Les Israéliens utilisaient des munitions réelles, assassinant et blessant tout le monde autour d’eux. Aujourd’hui, nous assisterons à des manifestations dans le monde entier ; nous assisterons à beaucoup d’événements, tout en pleurant nos morts. Nous risquons même de voir certains des amis d’Israël faire du cinéma en ‘dénonçant’ le massacre. Manifestement, cela ne suffira pas.

 

Le massacre qui a eu lieu hier était une opération israélienne préméditée. Israël voulait du sang parce qu’il est convaincu que sa « puissance de dissuasion » s’accroît en fonction des morts qu’il laisse sur le tapis. La décision israélienne d’utiliser des centaines de commandos militaires contre des civils a été prise par le gouvernement israélien avec la participation des hauts-commandants de l’armée israélienne. Ce à quoi nous avons assisté hier, ça n’était pas simplement un échec sur le terrain. Il s’agissait, de fait, d’un échec institutionnel d’une société morbide qui a perdu depuis bien longtemps tout contact avec l’humanité.

 

Tout le monde sait que les Palestiniens vivent en état de siège depuis des années : ça n’est pas un secret. Mais il revient désormais aux nations de se bouger et d’exercer la pression la plus extrême sur Israël et sur ses citoyens. Depuis le massacre perpétré hier par une armée démocratique qui n’a fait qu’observer les instructions que lui donnait un gouvernement « démocratiquement élu », désormais, tout Israélien doit être considéré comme un criminel de guerre en puissance, jusqu’à l’établissement de la preuve du contraire.

 

Etant donné qu’Israël a donné l’assaut à des navires voguant sous les pavillons irlandais, turc et grec, les pays membres de l’Otan et de l’Union européenne doivent cesser immédiatement leurs relations avec Israël et fermer leur espace aérien aux aéronefs israéliens.

 

Considérant les informations ayant circulé hier au sujet du stationnement de sous-marins nucléaires israéliens dans le Golfe arabo-persique, le monde doit réagir promptement et sévèrement. Israël est désormais officiellement fou, et sa folie est mortelle. L’Etat juif ne se contente pas de se moquer de la vie humaine comme d’une guigne, comme nous l’avons vu en suivant la campagne de presse israélienne ayant abouti à ce massacre, mais Israël, de fait, recherche son plaisir en infligeant la douleur et la dévastation à autrui.

 

Traduit de l’anglais par Marcel Charbonnier

 

Les analyses de Gilad Atzmon


 

Le dossier la flottille de la Liberté


 

Les traductions de Marcel Charbonnier

 
Les dernières mises à jour

 

Sources Palestine Solidarité

Posté par Adriana Evangelizt

Commenter cet article