Dov Khenin: « le théâtre israélien n’est pas un théâtre de marionnettes »

Publié le par Adriana Evangelizt

 

 

 

Parti communiste d'Israël

 

Tel Aviv: Des centaines de personnes se réunissent pour soutenir le boycott

des colonies par les acteurs

 

 

Dov Khenin: « le théâtre israélien n’est pas un théâtre de marionnettes »

 

 

 

Des centaines de personnes se sont rassemblées lundi (le 30 août 2010) au Théâtre national Habima à Tel-Aviv pour manifester leur soutien à ces acteurs qui boycottent les manifestations culturelles qui auraient lieu à Ariel dans des colonies en Cisjordanie (Rive Ouest) en territoire palestinien occupé.

 

Un dirigeant du Parti communiste d’Israël, le député Dov Khenin (Hadash) a dit au rassemblement que, "le théâtre israélien n’est pas et ne sera pas un théâtre de marionnettes. C’est un théâtre du peuple avec des pensées indépendantes et des consciences".

 

Le secrétaire général de la Paix maintenant Yariv Oppenheimer a aussi dit que le rassemblement « n’envoyait pas seulement un message sur l’occupation, mais aussi sur la démocratie. Ces acteurs ont le droit d’exercer leur libre arbitre et leur droit de ne pas accepter de se produire là où ils ne veulent pas aller".

 

A la question de savoir ce qu’il répondait aux critiques selon lesquelles l’art et la culture ne devraient pas être mélangés à la politique, Oppenheimer a dit, "Bien sûr qu’ils doivent se mélanger, et la culture et l’art ont un rôle à jouer dans le débat sur les questions de valeurs et de morale".

 

Samedi, après les reportages dans les médias sur le fait que plusieurs institutions théâtrale majeures étaient prévues pour jouer au centre d’Ariel, des douzaines d’acteurs de théâtre professionnels et des ouvriers ont diffusé publiquement une lettre dans laquelle ils ont juré de ne pas se produire dans ce lieu parce qu’il est situé dans les territoires palestiniens occupés.

 

Tard lundi soir, des auteurs comme Amos Oz, David Grossman, A.B. Yehoshua et Sami Michael, en tant que lauréat israélien de prix, le sculpteur et architecte Dani Caravan ont signé une pétition de soutien au boycott, ainsi que de nouveaux acteurs et des directeurs de théâtre.

 

La lettre a été critiquée par les membres du gouvernement d’extrême droite, y compris par le Premier ministre Benyamin Netanyahu, qui à l’ouverture de la séance hebdomadaire du dimanche du cabinet hebdomadaire de dimanche a dit à ce propos: "Israël est en train d’être attaqué, délégitimé par des éléments de la communauté internationale. Cette attaque comprend des tentatives d’instaurer des boycotts économiques, universitaires et culturels. La dernière chose dont nous avons besoin en ce moment est de subir une telle attaque – je veux parler de cette tentative d’organiser un boycott – de l’intérieur".

 

Le boycott par les acteurs du nouvel Ariel et du centre culturel a reçu un nouvel appui avec plus de 350 universitaires et de plusieurs douzaines d’auteurs et artistes signant des lettres de soutien. Dans la lettre des universitaires, publiée hier, les membres de facultés à travers le pays ont juré de ne pas faire des cours ni de participer à aucune réunion dans les colonies en territoire palestinien et ils ont apporté leur soutien aux artistes de théâtre qui ont dit qu’ils refuseraient de se produire dans les territoires palestiniens occupés.

 

"Nous ne participerons à aucune sorte d’activité culturelle au-delà de la Ligne Verte , nous ne participerons pas à des réunions et à des séminaires, nous ne ferons cours dans aucune sorte de cadre universitaire dans ces colonies", ont écrit les universitaires.

 

"Nous soutenons les artistes de théâtre qui refusent de jouer dans Ariel, nous leur exprimons nos félicitations pour leur courage public et nous les remercions de poser un débat public sur des colonies cachées", dit la pétition. "Nous voudrions rappeler au public israélien que comme toutes les colonies, Ariel est aussi en territoire occupé". Les signataires de la pétition universitaire sont Zeev Sternhell et Yael Sternhell, Nissim Calderon, Anat Biletzki, Ziva le Ben-Porat, Yaron Ezrachi, Aeyal Brut, Shlomo le Sable, Dan Rabinowitz, Neve Gordon, Efraim Davidi, Ofer Casif, Kalman Altmann, Oded Goldreich et Oren Yiftachel.

 

 

Transmis par Patrick Feldstein à MOINF

 

Posté par Adriana Evangelizt

Commenter cet article