En Israël, La droite au pouvoir se réjouit de la défaite d’Obama aux États-Unis

Publié le par Adriana Evangelizt

Comptons sur les Républicains sionistes comme John Boehner et Eric Cantor pour pousser à la colonisation et à la guerre contre l'Iran. Ces individus-là ne sont bons qu'à semer le chaos. Ils sont viciés jusqu'à la moëlle. Il n'y a rien de pire en ce monde que le sionisme.

 

 

 

 

 

En Israël, La droite au pouvoir se réjouit

 

de la défaite d’Obama aux États-Unis

 

 

 

Les partisans de Netanyahou, le Premier ministre israélien, ne cachent pas leur satisfaction devant la cuisante défaite électorale subie aux États-Unis par le président Barack Obama. La droite au pouvoir à Jérusalem — elle le dit ouvertement — compte sur la majorité républicaine à la Chambre des représentants pour bloquer toute pression américaine sur Israël en ce qui concerne le gel de la construction dans les colonies israéliennes de Cisjordanie. Elle compte également sur les députés et sénateurs républicains pour inciter l’Administration Obama à prendre des décisions musclées contre « la menace nucléaire iranienne ».

 

Une attente qui pourrait se révéler décevante. Zalman Shoval, ex-ambassadeur d’Israël à Washington, un des conseillers de Benjamin Netanyahou en matière de politique étrangère, met un bémol aux attentes de l’aile droite du gouvernement israélien : « La politique étrangère fait partie des prérogatives du président américain, même s’il est affaibli. »

 

Le poids des Juifs américains

 

Par contre, plusieurs commentateurs de la presse israélienne en viennent à penser que le président devra plus que jamais tenir compte de l’opinion publique américaine s’il veut être réélu en 2012. « Surtout, disent-ils encore, Obama n’a pas intérêt à se mettre à dos les puissantes communautés juives des États-Unis, qui sont parmi les bailleurs de fonds du parti démocrate. » De récents sondages d’opinion révèlent que les Juifs américains, autrefois en majorité démocrates, votent de plus en plus pour le Parti républicain.

 

Selon toute vraisemblance, le nouveau président de la Chambre des représentants sera le républicain John Boehner. Celui-ci partage les mêmes idées que Benjamin Netanyahou sur la manière de résoudre le conflit israélo-palestinien. Les deux hommes s’estiment et se comprennent. Boehner est considéré comme un allié sûr et fidèle de l’État d’Israël. Quant à Eric Cantor, promis à la présidence du groupe républicain à la Chambre des représentants, il ne cesse de critiquer « la politique brouillonne de l’Administration Obama au Proche-Orient », ainsi que les ouvertures en direction du monde arabo-musulman « au détriment de l’État juif ».

 

Le gouvernement de Benjamin Netanyahou sait avoir un langage commun avec les conservateurs du Parti républicain, qui pourront dorénavant exercer un pouvoir de blocage. Cela ne contribuera sans doute pas à infléchir les positions du gouvernement Netanyahou sur le dossier palestinien, ni à émousser sa volonté de neutraliser les efforts iraniens dans le domaine de l’atome.

 

De notre correspondant à Jérusalem, Serge Rabinovici

 

Sources : L'ALSACE

 

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans CONNEXION ISRAEL USA

Commenter cet article