IRAK- Accueil en France de blessés de l'attentat du 31 octobre à Bagdad

Publié le par Adriana Evangelizt

C'est une excellente initiative d'autant que nous savons très bien qui sont les meutriers, comme vous le verrez dans les articles qui suivent...

 

 

 

IRAK- ACCUEIL EN FRANCE DE BLESSES DE L'ATTENTAT DU 31 OCTOBRE A BAGDAD

Comme l'avait annoncé Bernard Kouchner à des représentants des Églises d'Orient et des réfugiés irakiens qu'il avait reçus jeudi 4 novembre, la France assure l'évacuation sanitaire de 36 blessés victimes de l'attentat du 31 octobre contre les fidèles de la cathédrale Sayidat Al-Najat de Bagdad.

Une équipe médicale de 12 professionnels dirigée par le médecin du Centre de crise du Quai d'Orsay conduira cette opération d'évacuation. Les blessés et leurs 21 accompagnateurs arriveront aujourd'hui en soirée à l'aéroport d'Orly,  via un vol médicalisé affrété par le Centre de crise du Ministère des affaires étrangères auprès de la compagnie Aigle Azur et de Mondial Assistance.

L'ensemble des blessés sera pris en charge dans 18 établissements hospitaliers civils et militaires d'Ile de France.

Une deuxième séquence de départ de 93 personnes suivra cette première opération.

POINT DE PRESSE DU GOUVERNEMENT

 

-----------

 

La France accueille des chrétiens d’Irak

 

 

 

Rescapés de l’attentat perpétré par Al-Qaïda contre une cathédrale de Bagdad, 36 blessés et leurs accompagnateurs arrivent ce soir à Paris.

 

Une semaine après l’attaque d’Al-Qaïda contre la cathédrale Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours de Bagdad, où 44 fidèles, 2 prêtres et 7 membres des forces de l’ordre ont été tués le 31 octobre, la va accueillir aujourd’hui une cinquantaine de chrétiens d’Irak : 36 personnes grièvement blessées (par balle ou éclat de grenade) lors de l’attentat, qui seront aussitôt réparties dans différents hôpitaux parisiens, et 21 accompagnateurs.



« Cet accueil s’effectue conformément à la tradition de la France » qui reste « la première terre d’asile en Europe et la deuxième dans le monde derrière les Etats-Unis », a souligné hier le ministre de l’Immigration, .

  
Au lendemain même de l’attentat, celui-ci avait demandé à ses services de faire le nécessaire (notamment la délivrance de visas) pour accueillir quelque 150 chrétiens d’Irak supplémentaires, en donnant la priorité aux personnes blessées et à leurs familles.

Un « geste humanitaire indispensable » selon Kouchner

Ce lundi, un français médicalisé (avec à son bord 5 médecins et 1 interprète) fera donc un aller-retour Paris-Bagdad pour les ramener en France dans la soirée. Puis un second groupe de 93 personnes souhaitant fuir le pays, et dont la liste est encore cours d’élaboration, sera accueilli en France dans les prochaines semaines. Une opération menée « main dans la main » avec le ministère français des Affaires étrangères. C’est d’ailleurs Bernard Kouchner, en visite ce week-end à Beyrouth (Liban), qui en avait fait l’annonce dès samedi. « C’est un geste humanitaire indispensable, mais ce n’est pas cela qui va régler le problème de l’Irak », avait souligné le chef de la diplomatie française, en souhaitant que le pays connaisse « un peu moins de haine… Ce qui est facile à dire ».

Mercredi dernier, Al-Qaïda avait pourtant estimé que les chrétiens étaient désormais des « cibles légitimes » pour les moudjahidin en Irak.

 

Sources Le Parisien

 

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans LES ASSASSINATS CIBLES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article