Israël: les sionistes veulent le rapatriement de l'espion du Mossad arrêté en Pologne

Publié le par Adriana Evangelizt

Regardez faire les mafieux, on voit-là clairement à quoi sert l'Etat des sionistes. Car quel pays normal se conduirait de la sorte ? Quel pays refuserait que ses criminels soient jugés s'ils ont commis des forfaits ? Voilà ce que les sionistes disent sans rire :

 

"la Pologne doit faire savoir à l'Allemagne qu'elle va rapatrier cet Israélien et que s'il y a une plainte contre lui, nous disposons d'un système judiciaire qui a prouvé sa crédibilité vis-à-vis du droit international".

De quelle crédibilité parle-t-ON ? Pour nous le sionisme n'a rien de crédible. Il n'est qu'imposture et que mensonges.

 

 

Nous avons lu Mein Kampf pour voir ce qu'Hitler disait du sionisme et s'il n'aurait pas fait lui aussi un amalgame en mettant tout le monde dans le même panier. Voilà ce que le dictateur disait du sionisme :

 

 

"Car lorsque le sionisme cherche à faire croire au reste du monde que la conscience nationale des Juifs trouverait satisfaction dans la création d’un État palestinien, les Juifs dupent encore une fois les sots goïmes de la façon la plus patente. Ils n’ont pas du tout l’intention d’édifier en Palestine un État juif pour aller s’y fixer ; ils ont simplement en vue d’y établir l’organisation centrale de leur entreprise charlatanesque d’internationalisme universel ; elle serait ainsi douée de droits de souveraineté et soustraite à l’intervention des autres États ; elle serait un lieu d’asile pour tous les gredins démasqués et une école supérieure pour les futurs bateleurs." Adolf Hitler Mein Kampf page 571

 

La dernière phrase est tout à fait dans l'actualité en parlant de l'Etat des sionistes :  elle serait ainsi douée de droits de souveraineté et soustraite à l’intervention des autres États ; elle serait un lieu d’asile pour tous les gredins démasqués et une école supérieure pour les futurs bateleurs.

 

 

 

Israël: des ministres veulent le retour d'un agent présumé

arrêté en Pologne

 

JERUSALEM - Deux ministres israéliens ont demandé dimanche à la Pologne de rapatrier directement un ressortissant israélien arrêté à Varsovie à la demande de l'Allemagne et soupçonné d'appartenir au Mossad.

 

"Israël doit s'opposer à l'extradition de tout ressortissant d'Israël vers un pays tiers et tout faire pour le ramener dans son pays", a plaidé le ministre des Transports Israël Katz.

 

Ce proche du chef du gouvernement Benjamin Netanyahu a fait ces déclarations aux journalistes avant le début du conseil des ministres.

 

Le ministre du Tourisme Stas Miseznikov a, pour sa part, affirmé que "la Pologne doit faire savoir à l'Allemagne qu'elle va rapatrier cet Israélien et que s'il y a une plainte contre lui, nous disposons d'un système judiciaire qui a prouvé sa crédibilité vis-à-vis du droit international".

 

"Je dois vous rappeler que la Pologne ne fait pas partie de l'Allemagne et qu'elle agit en toute indépendance. La Pologne est une grande amie d'Israël, de même que l'Allemagne. Nous devrions pouvoir régler ce problème", a ajouté M. Miseznikov, membre du parti ultra-nationaliste Israël Beiteinou.

 

Un Israélien soupçonné d'appartenir au Mossad, le service de renseignement israélien, a été arrêté en Pologne à la demande de l'Allemagne, a indiqué samedi le parquet fédéral allemand.

 

"Il a été arrêté à Varsovie et est soupçonné de complicité dans l'obtention illégale d'un passeport" allemand, a précisé un porte-parole du parquet fédéral. L'arrestation résulte d'un avis de recherche international émis par l'Allemagne.

 

"C'est maintenant aux Polonais de décider s'ils vont le remettre à l'Allemagne", a ajouté le porte-parole confirmant une information du magazine allemand Spiegel sur cette arrestation.

 

A Jérusalem, le ministère israélien des Affaires étrangères s'est borné à confirmer "l'arrestation d'un ressortissant israélien en Pologne", soulignant sans plus de détails que le "consulat d'Israël s'occupe de son cas".

 

Selon le magazine Der Spiegel à paraître lundi, l'homme, identifié comme Uri Brodsky, a été arrêté début juin à son arrivée à l'aéroport de Varsovie.

 

Il est soupçonné d'avoir participé à la mise en place du commando responsable de l'assassinat de Mahmoud al-Mabhouh, l'un des fondateurs de la branche armée du mouvement islamiste palestinien Hamas, trouvé mort le 20 janvier dans un hôtel de Dubaï, affirme le magazine.

 

La police de Dubaï a imputé à Israël la responsabilité du meurtre, publiant une liste de 26 suspects porteurs de faux passeports (12 Britanniques, six Irlandais, quatre Français, trois Australiens et un Allemand) avec leurs photographies. Les passeports étaient authentiques et les suspects en avaient fait une utilisation frauduleuse par usurpation d'identité, selon elle.

 

Israël affirme que rien ne prouve l'implication du Mossad, même si les médias de l'Etat hébreu laissent clairement entendre qu'il est bien responsable de cette élimination.

 

Sources Romandie

 

Posté par Adriana Evangelizt

 

Publié dans LES SERVICES SECRETS

Commenter cet article