Robert Gates met les points sur les I à Netanyahou en ce qui concerne l'Iran

Publié le par Adriana Evangelizt

Le moins que l'on puisse dire est que Netanyahou est vraiment la bonne grosse marionnette du Klan sioniste planqué à Washington. Chaque fois que vous le voyez se rendre aux Etats-Unis, il va chercher les "ordres". Là-bas, ils vont lui tracer la "Feuille de route" à suivre pour la colonisation d'abord. Il va lui être intimé l'ordre de ne pas stopper quoique ce soit dans le processus colonial. Ils ont dû remarquer qu'il avait eu un "léger flottement" lorsqu'il a proposé "un gel de la colonisation contre la reconnaissance d'un Etat du Peuple juif." Qui peut être dupe de ce marché de maquignon ? Comme déjà expliqué Netanyahou n'a été choisi que pour les "casseroles" qu'il se trimballe. Selon la Bible Protocolaire des machiavéliques pervers dont nous avons déjà parlé ICI :

 

Pour arriver à de tels résultats, nous prendrons nos mesures, afin qu'on nomme des présidents ayant à leur passif un scandale..., ou quelque autre affaire louche du même genre. Un président de cet acabit sera le fidèle exécuteur de nos plans, parce qu'il craindra d'être découvert, et sera dominé par cette peur qui s'empare toujours d'un homme parvenu au pouvoir et qui désire vivement conserver les privilèges et les honneurs que lui confère sa haute charge.

 

 Nous donnerons ce pouvoir au président responsable, qui sera comme une marionnette entre nos mains.  Protocole VI

  

Netanyahou possède tous les atouts pour être servile aux "Maîtres d'oeuvre". D'abord parce que c'est un corrompu de nature. Un individu superficiel sans intelligence que l'on peut facilement acheter. Il aime le luxe, la grande vie, parader, jouer les gros bras alors qu'il n'est qu'un ventre mou. Comme le trois-quart des sionistes qui lui ressemblent. C'est un faiblard doublé d'un menteur et d'un hypocrite. En haut lieu, ils savent très bien qu'il peut s'asseoir sur son Honneur sans problème, dire une chose et son contraire, promettre et ne pas tenir, passer pour un con aux yeux de la communauté internationale, cela ne le dérangera pas du tout.

 

Dans un avenir proche, nous rendrons le PRESIDENT RESPONSABLE. Nous APPLIQUERONS HARDIMENT alors, et SANS SCRUPULES, LES PLANS DONT NOTRE "DUMMY" (CELUI QUI FAIT LE "MORT" au whist) sera responsable.

  

Ceux qui croient que les Protocoles sont des faux se trompent lourdement. C'est la Feuille de route de la Caste qui a posé son grappin sur les juifs dans le seul but de profiter d'eux, de leur nuire et en suivant profiter et nuire au monde entier. Netanyahou n'est qu'un pantin manipulable à souhait. A cause de ses magouilles d'abord et de sa personnalité insipide en second.

  

Des présidents responsables réduits au rôle de pantins. 

Nous donnerons ce pouvoir au PRESIDENT RESPONSABLE, QUI SERA COMME UNE MARIONNETTE ENTRE NOS MAINS...

  

Netanyahou peut ramener sa grosse fraise en Israël et jouer les importants, il n'est rien d'autre qu'un jouet aux mains de l'Armée et des services secrets, bras armés du sionisme... dont chaque membre est endoctriné depuis son plus jeune âge pour servir la NATION. Ils sont autour de lui pour le cantonner dans son rôle de mounaque, prendre les décisions à sa place et appliquer le programme qui vient de Washington.

  

Fonctionnaires serviles

  

Nous choisirons parmi le public des ADMINISTRATEURS AUX TENDANCES SERVILES. Ils seront INEXPERIMENTES DANS L'ART DE GOUVERNER. Nous LES TRANSFORMERONS FACILEMENT EN PIONS SUR NOTRE ECHIQUIER où ils seront MUS PAR NOS SAVANTS ET SAGES CONSEILLERS, TOUT SPECIALEMENT FORMES DES LA PLUS TENDRE ENFANCE pour le gouvernement du monde.

  

Et si jamais Netanyahou s'égare, c'est-à-dire s'il prend des décisions qui ne sont pas prévues dans le "programme" -malgré les conseils des "agents de Sion"- alors il reçoit un coup de téléphone de Washington où il lui est explicitement demandé de rappliquer là-bas, sans rechigner et dare-dare, où ils lui mettront les points sur les I.

  

Tout ceux qui soutiennent la Palestine ou qui se disent pour la Paix entre les Peuples ignorent cette dimension de l'Organisation qui chapeaute l'ensemble du processus dit "sioniste". Juifs ou non-juifs. Sionistes ou non-sionistes. Ils sont toujours dans leur petit nuage, plus de soixante-ans après l'implantation de cet appareillage en Palestine. Ils font semblant d'ignorer que cette "Entreprise" ne veut pas de Palestine. Ils continuent de se noyer dans l'Illusion. La Vérité leur fait peur. Et pourtant, la Vérité est celle-là. La Palestine n'est pas prévue au programme. C'est d'ailleurs l'unique raison qui fait que la colonisation n'a jamais cessé et va toujours grandissant. Un aveugle y verrait. Mais comme tout le monde ignore le Plan du Sommet, tout le monde continue d'espérer connement comme s'il y avait quelque chose à espérer de ceux qui veulent mener le monde à sa perte.

  

Car le problème de la Palestine n'est que l'arbre qui cache la forêt. Il est, en effet, le moyen qui permettra aux Planificateurs de déclencher la 3ème guerre mondiale comme ils ont programmé les deux premières. Tout ce qu'ils font est calculé. Voilà pourquoi Netanyahou fanfaronne en disant aux colons que "l'Amérique ne se mettra pas en travers de notre chemin, on en fait ce qu'on en veut." C'est ce qu'il croit stupidement. Mais ceux qui le commandent savent très bien que pour réussir, ils seront obligés de passer en force. Ce qui inévitablement se traduira par des tensions de plus en plus fortes venant de tous les pays du monde, y compris de l'Amérique. Voilà pourquoi Robert Gates s'est permis de remettre les pendules à l'heure à la marionnette du Sionisme, en ce qui concerne les pressions demandées sur l'Iran.

  

Mais les tensions, les récriminations ou toute autre forme de contestation contre l'Entreprise Sionisme ne feront qu'accentuer sa rage de poursuivre ce qui a été commencé. Leur Plan l'exige. Reprendre tous les territoires liés à l'Histoire Mythique, s'emparer de Jérusalem. Il y a un troisième point très important pour eux dont nous ne parlerons pas ici mais qui concerne la Rédemption des Juifs. Voilà pourquoi ils tiennent tout particulièrement à les parquer là-bas tout comme ils tiennent à ce que l'Etat soit "juif" et non israélien. Celui qui ignore l'Histoire Mythique ignore également l'Histoire Mystique. Bref. L'avenir s'annonce lugubre car pour mener à bien leur Plan, ils vont être obligés d'utiliser tout un tas de subterfuges, false-flags, attentats, et autres moyens de convaincre les récalcitrants, tout en faisant porter le chapeau aux Musulmans, cela va de soi. Nous en avons déjà un aperçu avec les incessantes apparitions de ben Laden qui gît à six pieds sous terre depuis belle lurette ou les menaces d'attentats sur l'Europe, et notamment dans les pays qui ne se conforment pas à leurs dicktats.

 

Lorsque les chefs d'Etat ont le malheur de ne pas aller dans leur sens, il y a toujours rétorsion. Observons ce qui va se passer là, après la réplique de Gates à Netanyahou. Il faut s'attendre à des attentats en Irak, à des soldats américains tués en Afghanistan ou à tout autre action dans ce genre. Car c'est ainsi que fonctionne la Cohorte qui trône au sommet du monde.

 

Mais malheureusement tout le monde est aveugle et sourd à cette menace. Et cette ignorance sert les manipulateurs.   

 

 

 

 

 

Washington en désaccord avec Tel-Aviv 

 

L'administration Obama rejette les prétentions du premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou selon lesquelles une menace militaire « crédible » doit nécessairement être brandie pour empêcher le régime iranien de développer une bombe nucléaire. 

« Je ne serais pas d'accord pour dire que seule une menace militaire crédible peut forcer l'Iran à prendre des mesures pour mettre fin à son programme d'armes nucléaires », a déclaré le secrétaire à la Défense Robert Gates.

 

« Nous sommes prêts à faire ce qui est nécessaire, mais en ce moment, nous continuons de penser que l'approche économique et politique que nous avons adoptée a en fait un impact sur l'Iran », a précisé M. Gates, lundi, lors d'une conférence de presse donnée à Melbourne, en Australie.

 

Les États-Unis affirment qu'ils n'écartent pas l'idée de recourir à la force contre l'Iran, mais ne croient pas qu'il s'agisse de la meilleure option. Washington cherche plutôt à conclure un marché en vertu duquel les puissances occidentales enrichiraient l'uranium produit en Iran afin de lui fournir du combustible pour ses centrales nucléaires civiles.

 

Des discussions à ce sujet entre Téhéran et le groupe 5 + 1 (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité et l'Allemagne) pourraient reprendre bientôt. Un projet d'entente semblable a avorté l'an dernier.

 

Processus de paix bloqué

 

L'appel en faveur d'une menace militaire crédible a été lancé dimanche par le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou, lors d'une rencontre avec le vice-président américain Joe Biden à La Nouvelle-Orléans, en Lousiane.

 

« La seule manière de s'assurer que l'Iran n'obtienne pas d'armes nucléaires est de brandir une menace crédible d'action militaire contre lui s'il n'arrête pas sa course à la bombe atomique », a dit M. Nétanyahou à Joe Biden, selon un haut responsable israélien, qui a requis l'anonymat.

 

Selon le porte-parole du premier ministre israélien, Mark Regev, M. Nétanyahou a aussi affirmé à Joe Biden que « les sanctions sont importantes et augmentent la pression contre l'Iran ». « Jusqu'a présent, il n'y pas eu de changement dans la conduite de l'Iran et une augmentation de la pression internationale est nécessaire », a ajouté le premier ministre.

Lors d'un discours prononcé devant l'Assemblée générale des fédérations juives d'Amérique du Nord après sa rencontre avec M. Nétanyahou, M. Biden a déclaré : « Nous continuons de rechercher une solution pacifique et espérons que les leaders iraniens reconsidéreront leur ligne de conduite destructrice ». Il a ajouté que les États-Unis étaient fermement résolus à empêcher l'Iran de fabriquer une arme nucléaire.

 

Le régime iranien affirme qu'il développe son programme nucléaire à des fins strictement civiles. Les puissances occidentales sont cependant sceptiques et ont adopté plusieurs séries de sanctions contre Téhéran afin de le forcer à coopérer avec la communauté internationale, et notamment avec l'Agence internationale de l'énergie atomique.

 

Les affirmations du premier ministre israélien surviennent au moment où les négociations avec les Palestiniens, que souhaite Washington, sont au point mort.

 

La relance du processus de paix, fin août, aux États-Unis, s'est arrêtée un mois plus tard lorsqu'un moratoire sur les constructions dans les colonies juives de Cisjordanie a expiré. Les Palestiniens refusent de négocier tant que des colons israéliens continuent de construire sur leurs terres.

 

Rencontre avec Ban Ki-moon

 

Le premier ministre Nétanyahou doit lui-même s'adresser à l'assemblée générale des fédérations juives. Il se rendra ensuite à New York pour s'entretenir avec le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon. Il compterait notamment s'opposer à une éventuelle déclaration unilatérale d'indépendance des Palestiniens.

 

Le New York Times a récemment révélé que les autorités palestiniennes préparent cette option en coulisse, étant donné le blocage dans les négociations de paix.

 

M. Nétanyahou rencontrera la secrétaire d'État Hillary Clinton jeudi. Il ne rencontrera cependant pas le président Barack Obama, qui effectue une tournée de 10 jours en Asie.

 

Sources Radio Canada

 

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans ISRAEL IRAN

Commenter cet article

marcel 09/11/2010 22:00



Pour une fois : Bien parlé ROBERT, c'est ainsi qu'il faut toujours répondre aux pourritures sionistes, quelque soit leur grade ou leur faux titres !


Il ne saurait être question d'envoyer les Boys se faire trouer la peau en IRAN pour faire le bonheur des ordures SIONISTES !


Pour cette fois Félicitations à Robert GATES ! TOUS contre les complots des sionistes va-t-en guerre !!!