Video : La police franco-israélienne à l’Hôtel de Ville de Paris : arrestations massives

Publié le par Adriana Evangelizt

 On a là la preuve que la France est devenue le paillasson du sionisme israélien et du gouvernement de Tel-Aviv. La preuve que Sarkozy n'est qu'un sayanim des sionistes, qu'il leur a vendu la France et qu'il est temps qu'il dégage !

 

 

 La police franco-israélienne à l’Hôtel de Ville de Paris :

 

arrestations massives

 

 

La police franco-israélienne est intervenue en nombre et brutalement samedi à l’Hôtel de Ville de Paris, en début d’après-midi, et a arrêté une grosse centaine des sympathisants de la cause palestinienne qui tenaient un rassemblement pacifique devant l’établissement.

 

Des coups ont d’abord été assénés aux manifestants, qui dénoncent la collaboration du gouvernement français avec le terrorisme d’Etat israélien, et au moins une personne, une femme, a été blessée par aspersion de gaz lacrymogènes à bout portant en plein visage.

 

Le rassemblement avait pour objet de réclamer la libération de la centaine de militants de la mission BienvenuePalestine, dont 46 Français, emprisonnés par Israël. La Kollaboration française est de ce point de vue totale. La Consule générale de France à Tel Aviv, qui a vu nos prisonniers ce samedi, s’est acquittée de son obligation légale de manière désagréable, et a même tenté de sermonner nos camarades, comme l’ont rapporté ceux-ci à l’un de nos avocats israéliens.

 

Pour revenir à l’Hôtel de Ville de Paris, après les coups et l’encerclement, les interpellations massives : une centaine en tout, de militants conduits dans deux commissariats vers 16 h 00 : 
 

>>> Commissariat du 11ème arrondissement 12-14 passage Charles-Dallery (angle avenue Ledru-Rollin ; 01 53 36 25 00

 

 >>> Commissariat du 18ème arrondissement, rue de Clignancourt, tel 01 53 41 50 00

 

Nous appelons les uns et les autres à prendre des nouvelles de ces interpellations en téléphonant aux deux commissariats mentionnés. Palestine vivra !

(ajout samedi 20 heures : les interpellés ont été relâchés des commissariats sans qu’aucune charge ait été retenue contre eux. Ils devaient se réunir pour décider de la suite du mouvement)

 

Sources : CAPJPO-EuroPalestine - BienvenuePalestine

 

Posté par Adriana Evangelizt

Commenter cet article