Israël serait prêt à restituer le Golan contre la paix avec la Syrie

Publié le par Adriana Evangelizt

Nous ne croyons pas un seul instant à ce mensonge. Ceci peut-être une stratégie à l'approche du fameux soixantième anniversaire. On promet. Ca n'engage à rien. On fait croire qu'on a de bonnes intentions. Histoire que la communauté internationale, cette couarde, soit rassurée. Mais les promesses sionistes bien souvent ne sont que du vent. On n'en fera pas la liste parce que dans cent ans on y serait encore. C'est sans compter la pression que va subir Olmert de la part des colons religieux s'il mettait son plan à execution. Ce revirement est d'autant plus bizarre qu'il y a un mois tout laissait pressentir que la Syrie allait être attaquée. Ceci ne nous dit rien qui vaille. Ils sont suffisamment vicieux pour annoncer une chose qui en cacherait une autre. Et nous entendons par "ils" l'armée et les services secrets, ce sont eux qui gouvernent là-bas...



Israël serait prêt à restituer le Golan contre la paix avec la Syrie



Le Premier ministre israélien Ehud Olmert aurait assuré mercredi que son pays était prêt à restituer le plateau du Golan à la Syrie en échange de la paix. Le président syrien Bachar Al-Assad a confirmé avoir été informé de ce premier pas israélien qui reste à officialiser. Le Golan syrien, une zone stratégique, a été conquis par l'armée israélienne pendant la guerre des Six-Jours de 1967.

Ehud Olmert (le Premier ministre israélien) est disposé à faire la paix avec la Syrie sur la base des conditions internationales - à savoir la restitution à la Syrie de la totalité du plateau du Golan" : pour l'instant, l'information provient de la ministre syrienne des Expatriés et a été confirmée par le président syrien Bachar Al-Assad. Puis, elle devrait transiter via le Premier ministre turc, qui servirait d'intermédiaire dans ce dossier en se rendant à Damas samedi. La Syrie a d'ores et déjà prévenu qu'elle ne se contenterait pas de négociations secrètes. Israël n'a rien officialisé.

Le Golan syrien, un plateau fertile et stratégique pour la région, a été conquis par l'armée israélienne en 1967 pendant la guerre des Six-Jours. Cette zone a ensuite été annexée par l'Etat hébreu en 1981 mais cette décision n'a jamais été reconnue par la communauté internationale. La semaine dernière, Ehud Olmert avait confié dans un journal qu'il travaillait à une "initiative importante" pour la paix avec Damas.

Les derniers pourparlers de paix ont échoué en 2000. D'un côté, la Syrie demande qu'Israël se retire complètement du Golan et souhaite que les Etats-Unis supervisent les négociations. De l'autre, Israël tient à ce que les liens de la Syrie avec le Hezbollah libanais et le mouvement islamiste palestinien Hamas soient inscrits au programme des discussions. Environ 18.000 colons israéliens vivent sur le plateau du Golan, aux côtés de 22.000 Druzes qui se considèrent comme syriens.

 Sources Europe 1

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans ISRAEL SYRIE LYBIE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article