Israël liquidera Mechaal à la première occasion, prévient un ministre

Publié le par Adriana Evangelizt

L'establishment Sioniste clame haut et fort ses crimes à venir. Les criminels au gouvernement en Israël se prennent pour Dieu. Ils décident de qui doit vivre et qui doit mourir et notamment ceux qui se battent pour récupérer leurs terres volées. Comme nous le disions samedi, les voleurs accusent les autres de leurs propres exactions et en font payer le prix aux deux Peuples. Du haut de leur arrogance, ils menacent de liquider Mechaal et Ismail Haniyeh et ce devant le monde entier. Nous aimerions revenir cent ans en arrière et savoir ce que nous savons. En ce temps, en Palestine, Arabes et Juifs vivaient ensemble sans problèmes. Tous Palestiniens. Et puis la Bête cruelle est arrivée de l'Est avec son idéologie vénéneuse apportant le malheur sur cette terre ancestrale.  La Convoitise la taraude. Le vol et le crime sont son apanage. La destruction et la guerre son Oeuvre. Elle se nourrit du sang des hommes... ricane en assassinant et tourne la tête pour vomir sur les lois, la vérité, la justice et sur le monde entier. Il est, malheureusement pour elle, écrit quelque part qu'au combat final, la Bête perdra. Fiat Lux.

Israël liquidera Mechaal à la première occasion, prévient un ministre

 


Une femme policier regarde de la fumée s'élever d'un restaurant atteint par une roquette palestinienne à Nir Am, le 20 mai 2007

Israël liquidera le chef du Hamas en exil Khaled Mechaal "à la première occasion", a affirmé lundi le ministre israélien de la Sécurité intérieure et membre du cabinet de sécurité, Avi Dichter.

"C'est une cible plus que légitime et je suis persuadé qu'à la première occasion nous nous débarrasserons de lui malgré la difficulté de la tâche", a déclaré à la radio militaire M. Dichter.

Un peu plus tôt, le ministre israélien de l'Environnement avait prévenu qu'Israël s'en prendrait à la direction politique du Hamas, y compris le Premier ministre Ismaïl Haniyeh, si les tirs de roquettes à partir de la bande de Gaza vers le sud du pays continuaient.

"Si le Hamas poursuit ses tirs, les membres de la direction politique de ce mouvement feront leur entrée dans notre liste de cibles", a prévenu Gidéon Ezra, ministre de l'Environnement à la radio publique.

Interrogé spécifiquement sur le sort de M. Haniyeh, M. Ezra s'est borné à souligner que le Premier ministre "avait lancé dimanche un appel à la poursuite des tirs de roquettes".

Quatre roquettes ont été tirées lundi matin à partir de la bande de Gaza vers le sud d'Israël, sans faire ni victime ni dégâts, a indiqué un porte-parole militaire.

Dimanche, 14 roquettes avaient explosé en territoire israélien sans faire de victime, a ajouté le porte-parole.

En raison de la poursuite de ces tirs, le cabinet de sécurité israélien a donné dimanche le feu vert à l'armée pour qu'elle amplifie ses attaques aériennes ciblées dans la bande de Gaza contre les activistes du Hamas et du Jihad islamique impliqués dans les attaques de roquettes.


Des Palestiniens inspectent la maison de Khalil Al-Haya, un cadre du Hamas, touchée par une attaque israélienne, le 20 mai 2007

Le cabinet a toutefois écarté pour l'heure une vaste opération terrestre dans la bande de Gaza.

Au cours des raids lancés par l'armée israélienne, neuf Palestiniens ont été tués depuis dimanche soir. Huit d'entre eux ont trouvé la mort lors d'une attaque dans la ville de Gaza contre le domicile de Khalil Al-Haya, un cadre du Hamas et député, selon des sources palestiniennes.

Le député, absent lors du raid, n'a pas été blessé.

Les tués sont pour la plupart des membres de sa famille ou des voisins, a-t-on indiqué de mêmes sources.

Un porte-parole de l'armée a pour sa part démenti que Khalil Al-Haya était dans le collimateur.

"Sameh Farauna, un terroriste du Hamas impliqué dans des tirs de roquettes et d'obus de mortier vers Israël, était visé alors qu'il se trouvait dans la rue avec quatre autres terroristes, qui ont tous été tués", a affirmé à l'AFP le porte-parole.

"Nous vérifions ce qui s'est passé pour ce qui concerne les autres Palestiniens qui auraient été tués lors de cette attaque", a-t-il ajouté.

Dans un communiqué, le Premier ministre palestinien Ismaïl Haniyeh, membre du Hamas, a dénoncé "un crime horrible perpétré par les sionistes contre un membre du Parlement et des civils".

Le président Mahmoud Abbas a de son côté "condamné l'escalade israélienne de la violence contre des civils à Gaza" et appelé le Quartette (Etats-Unis, Union européenne, Russie, ONU) "à exercer des pressions sur Israël pour qu'il arrête cette escalade".

Sources AFP

Posté par Adriana Evangelizt

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article