Olmert au monde : “Ne nous faites pas la morale !”

Publié le par Adriana Evangelizt

Si c'était risible, on rirait ! Ces individus-là sont vraiment pas normaux. Il y a quelque chose qui cloche. Les propos du sioniste Olmert : “Aucun pays dans le monde, et surtout pas ceux qui nous font la morale, n’aurait fait preuve de tant de retenue que nous !”. Mais aucun pays au monde ne vole la terre d'un autre Peuple depuis plus de soixante ans. Olmert passe, bien entendu, ce "petit détail" sous silence. Il ne pense pas non plus que les tirs de roquettes peuvent venir de cette colonisation. Il y a vraiment quelque chose qui nous dérange chez ces gens. Leur égoïsme, leur mauvaise foi, leur hypocrisie, leur mensonge, leur vision malsaine et étriquée des choses, leur arrogance, leur impertinence, leur sans-gêne ... la liste est infinie. Mais ce qui nous dérange plus encore c'est leur ingérence dans le monde entier, et plus particulièrement en France et en Europe. Il faut qu'il fasse du forcing, qu'ils s'imposent avec leurs idées nocives et vénéneuses. Ils veulent ensionister tout le monde. De gré ou de force. Personnellement nous aimons qui nous avons envie d'aimer. Et les sionistes sont si détestables par leur mentalité qu'il nous est impossible d'éprouver pour eux quelque affection. Voilà. Et nous allons même plus loin, nous qui sommes d'ascendance judaïque, au fond de nous nous savons que cette mentalité-là n'a rien à voir avec la judéité réelle. Vade retro satanas !



Olmert au monde : "Ne nous faites pas la morale !"



Lors de la réunion ministérielle hebdomadaire de ce dimanche (11 janvier), le Premier ministre a dénoncé avec virulence la pression internationale condamnant l’action militaire de Tsahal dans Gaza. “Aucun pays dans le monde, et surtout pas ceux qui nous font la morale, n’aurait fait preuve de tant de retenue que nous !”.

 

C’est un Premier ministre “en colère” que les ministres de son Cabinet ont entendu ce matin (dimanche 11 janvier/15 Tevet), lors de la réunion hebdomadaire. Face au concert international de voix “émues” par l’action militaire de Tsahal dans la bande de Gaza, Ehoud Olmert a déclaré : “Aucun pays au monde, même ceux qui nous donnent des leçons de morale, n’aurait montré autant de patience  et de retenue que celles dont nous avons fait preuve !”. Et d’ajouter :

“Nous savions, dès le début, qu’il ne s’agirait pas d’une bataille aisée, et ce qui apparaît comme naturel et allant de soi pour tout autre pays, doit être envisagé autrement, en termes de compromis, quand il s’agit d’Israël”.


Concernant l’état actuel des opérations militaires de Tsahal dans la bande de Gaza, le Premier ministre a dressé un premier bilan en ces termes : “Israël se rapproche des objectifs qu’il s’était fixés. Mais il nous faut montrer encore de la patience, de la clairvoyance et de l’endurance, de façon à parvenir à changer la situation sécuritaire dans le Sud. Ainsi, notre population pourra ressentir une réelle sécurité et une stabilité dans cette région. Il nous est interdit de retarder, au dernier moment, ce que nous sommes sur le point de réaliser, grâce à un effort national sans précédent, qui a permis de révéler une grande solidarité au sein de notre peuple. Et cette force dont fait preuve la population du Sud, le gouvernement la possède également”.


Concernant la résolution 1860 de la Commission de Sécurité de l’ONU, appelant à un cessez-le-feu immédiat, Olmert s’est montré catégorique : “Nous n’avons jamais accepté que quelqu’un décide pour nous s’il est permis ou interdit de frapper ceux-là mêmes qui lancent des roquettes sur nos jardins d’enfants et nos écoles. Et nous ne l’accepterons jamais dans le futur. Aucune résolution, prise ou à prendre, ne saurait nous empêcher d’appliquer notre droit élémentaire à la protection des citoyens d’Israël”.


Enfin, le Premier ministre a tenu à féliciter les forces militaires en action sur le terrain : “Nous avons pour l’instant atteint plusieurs de nos objectifs contre les groupes terroristes à Gaza. Ces résultats sont le fruit d’un courage et d’une force de caractère exprimés par nos soldats. A tous les échelons : du chef d’état-major au dernier soldat”.


par Raphael Aouate

Sources
Arouts 7

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans Ehud Omert

Commenter cet article