Les habitants d'Hébron redoutent la violence alors que la ville se prépare à l'incursion de colons israél

Publié le par Adriana Evangelizt



Les habitants d'Hébron redoutent la violence alors que la ville se prépare à l'incursion de colons israéliens


Par Maan News


Un groupe de colons israéliens a annoncé qu'il défierait les ordres de son gouvernement de ne pas entrer, lundi, dans les zones d'Hébron contrôlées par l'Autorité Palestinienne.

Le Ministre israélien de la Défense Nationale aurait changé d’avis sur l’autorisation donnée au groupe de colons extrémistes d’entrer dans les zones d'Hébron sous contrôle palestinien lundi.

Barak avait approuvé dimanche la visite de la section H1 d’Hébron, qui héberge environ 120.000 Palestiniens, par le parti d’extrême-droite Union Nationale.

Au vu de cette autorisation, le mouvement Fatah à Hébron a annoncé une grève générale de 10h du matin à midi pour permettre aux gens de participer à une manifestation sit-in Place Bab Az-Zawiya, pour protester contre cette visite.

Tôt ce matin, plus d’une centaine de Palestiniens s’étaient rassemblés pour protester contre cette escalade israélienne, dont le juge islamique de l’Autorité Palestinienne Sheikh Taysir At-Tamimi, qui s’est adressé à la foule.

Les participants à cette pré-manifestation ont dit à Ma’an qu’à la lumière de la récente annonce que Barak n’autoriserait pas les colons à entrer dans les secteurs de la ville contrôlés par l’Autorité Palestinienne, les Palestiniens craignent maintenant que les colons réagissent violemment dans la section H2 d’Hébron sous contrôle israélien.

Selon un comité d’organisation des manifestations, l’accord original de la visite doit être considéré comme “un pas vers la protection des colons”, dans ce que le comité appelle “la guerre ouverte d’Israël contre le peuple palestinien et ses biens." Le chef du comité a dit que le gouvernement israélien est responsable de toutes répercussions de son soutien aux colons contre la ville.

Le comité a également appelé l’échelon politique palestinien à prendre les mesures nécessaires, aux niveaux régional et international, pour obliger le gouvernement israélien à mettre fin à “de telles attaques contre le peuple palestinien” et à se conformer aux accords internationaux concernant les territoires palestiniens.

Pour sa part, Hussein Al-A’raj, gouverneur d’Hébron, a mis en garde contre les dangers d’une visite des colons dans la ville. Il a déclaré que la visite était une menace à la sécurité et à l’ordre à Hébron, et que cette visite était une provocation contre les habitants palestiniens de la ville et de toute la patrie.

Il a souligné que Barak aurait dû ordonner l’évacuation des colons d’Hébron, en accord avec la résolution de la Cour Internationale de Justice, qui a ordonné d’ouvrir toutes les rues de la ville aux Palestiniens. "Barak devrait faire une démarche pour promouvoir la paix au lieu de permettre aux extrémistes de visiter la ville et de provoquer ses habitants,” dit Al-Ar’aj.

Khalid Al-‘Useily, le maire d’Hébron, a dit également qu’il tiendrait le gouvernement israélien pour responsable de toute répercussion et développement pendant et après le tour des colons de la ville.

Sources
ISM

Publié dans LES COLONS EXTREMISTES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article