Les ouvriers arabes devront se plier à la législation

Publié le par Adriana Evangelizt

Notez le ton employé par les sionistes ! Les ouvriers arabes "DEVRONT SE PLIER" ! On se croirait au goulag. Et ceux qui écrivent ces articles n'ont pas honte d'étaler leur haine et leur racisme. Point du tout, c'est normal.  





Les ouvriers arabes devront se plier à la législation



L’administration civile de Tsahal a l’intention d’imposer des sanctions aux Arabes de l’Autorité palestinienne qui violent les conditions de leurs permis de travail. Ceux qui rentreront après l’heure indiquée sur le permis risqueront de perdre l’autorisation de travailler dans les territoires situés au-delà de la ligne verte.

Les ouvriers palestiniens seront suivis par un système informatique qui enregistrera l’heure à laquelle ils traverseront les postes de contrôle situés le long de la barrière de sécurité. Les ouvriers devront donc retourner chez eux en passant obligatoirement par l’un des passages où le système est installé.

Le but de ce renforcement de l’application des mesures de sécurité est d’empêcher les ouvriers de l’AP d’utiliser leurs permis à tort et à travers, en vivant en Israël à plein temps, alors que leurs permis n’autorisent un séjour que pendant les heures de travail. En outre, Israël espère mettre un frein à l’entrée d’ouvriers clandestins venus de l’AP. Les responsables de l’administration civile considèrent ces deux problèmes comme de véritables menaces sécuritaires contre lesquelles il convient de lutter.

Nombre des attaques terroristes ou des attentats déjoués par Tsahal impliquent en effet des Arabes de l’AP travaillant au-delà de la ligne verte. Ces derniers sont également souvent impliqués dans des activités criminelles.

D’après des données du cabinet de l’AP, plus de 70 000 Palestiniens travaillent légalement en Israël. La majorité d’entre eux vient de Judée Samarie.

Ces dernières années, nombre d’Arabes de l’AP ont été remplacés par des travailleurs étrangers dans plusieurs domaines, dont la construction, l’agriculture et les services de santé. Environ 100 000 étrangers travaillent actuellement légalement en Israël, ainsi que plusieurs dizaines de réfugiés soudanais.

Il y a quelques mois une commission ministérielle a recommandé de réduire le nombre de travailleurs étrangers employés en Israël. L’objectif étant de n’avoir presque plus de citoyens étrangers travaillant sur le marché israélien d’ici l’année 2014.

Sources
Actus co il

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article